La Bibliothèque grise

Depuis 2015, Jérôme Dupeyrat et Laurent Sfar mènent en duo le projet La Bibliothèque grise. Cette « bibliothèque » est constituée d’un ensemble de ressources (livres, images, objets) à l’origine d’expositions, d’éditions, de films et de projets pédagogiques à travers lesquels ils explorent des phénomènes liés à la circulation, à la transmission et au partage des connaissances et des savoirs. À partir d’une posture d’ignorants curieux, en procédant par lectures croisées, et à travers de nombreuses collaborations, ils abordent des domaines hétéroclites, actuellement organisés selon 5 axes de lecture et de travail, intitulés d’après différents ouvrages : Une histoire de la lecture ; Enseigner et apprendre, arts vivants ; Une chambre à soi ; La parole mangée ; Habiter la terre.

 

De haut en bas : La Bibliothèque grise — Ch. 2 : La Réserve. Une collection proposée à l’usage par Jérôme Dupeyrat et Laurent Sfar, avec la collaboration de Cécile Dumas, Sandra Foltz, Jean Guillaud, Nicolas Lafon, et alii, Le BBB centre d’art, Toulouse, 24 janvier – 17 mars 2018 [Photos : Yohann Gozard] [+] ; La Bibliothèque grise — abstract, L’Adresse du Printemps de septembre, Toulouse, 23 novembre 2019 – 28 février 2020 [Photo : Aurore Clavier] ; La bibliothèque, la table et le vaisselier, avec Sandra Foltz, dans le cadre de l’exposition collective S’attabler (Eden Morfaux, Stéphanie Lacombe, Geoffroy Mathieu, Jérôme Dupeyrat, Sandra Foltz et Laurent Sfar), Le Pavillon Blanc, Colomiers, 1er février – 9 mai 2020.

 

S’éduquer ensemble, par l’intermédiaire du monde

« S’éduquer ensemble, par l’intermédiaire du monde », Esse arts + opinions, n°98 : Savoirs, hiver 2020, p. 22-31 [+]

L’art récent offre de nombreux exemples d’artistes ayant adopté des pratiques inspirées de la pédagogie, de l’enseignement ou de la recherche, en menant des enquêtes, en produisant des conférences-performances, en transposant leur activité artistique dans des situations ou des dispositifs pédagogiques, etc. Alors que dans les représentations sociales, tout comme dans la pratique, l’enseignement et la pédagogie sont souvent associés à l’image d’une personne qui, face à un groupe, transmet son savoir de façon plus ou moins verticale à des élèves qui participent de façon plus ou moins (in)active à leurs apprentissages, nombre d’artistes déjouent cette posture. Plusieurs ont su la tourner en dérision, mais on s’intéressera surtout ici à ceux et celles qui font de l’enseignement et de l’apprentissage en tant que pratiques artistiques deux démarches poreuses, voire réciproques, qui s’élaborent en groupes ou en communautés.
[à propos de Rainer Ganahl, Suzanne Lacy et Marie Preston]

Florilège vol.1

« Florilège vol.1 : Sangama », une proposition de Raffaella della Olga, Jérôme Dupeyrat, Camila Oliveira Fairclough et Angeline Ostinelli, en partenariat avec *DUUU radio, Paris, 27-30 avril 2017. [+] [+]



« Florilège, vol 1. Sangama » est une publication vivante dont le premier volume prend pour titre le nom d’un indien Yine d’Amazonie. Au début du XXe siècle, Sangama détourna les livres des colons européens pour les utiliser comme des supports d’interprétations et de visions inspirées de rituels chamaniques.
« Florilège » est une programmation de lectures, performances, projections, propositions dont les formes et les formats ouverts ont en commun d’actualiser, de partager et de transmettre des textes et des publications auprès d’une communauté éphémère.

Jeudi 27 avril
17h — Axelle Stiefel, Ouvrir avec son corps un espace pour le mot, lecture amplifiée
18h — Benoit Sanfourche, Relecture en définitive
19h — Émilie Pitoiset, Résister, lecture performée
20h — Loos’ Ass de gerlach en koop présenté par Yann Sérandour

Vendredi 28 avril
17h — Karina Bisch & Nicolas Chardon, The Art of Connoisseurs, discours
17h30 — Hélène Bertin, Réhydratation (2013), sculpture et infusion de plantes
18h — Hannah Weiner, Clairvoyant Journal, 1974, lecture proposée par future
19h — Hugo Pernet, Sept preuves d’amour, lecture
20h — Oliver Augst, MODÈLE KLOSSOWSKI pour rhythm composer TR-707

Samedi 29 avril
14h — Eric Watier, The scans collection, projection
15h — Claude Closky, Color me, éd. Sémiose, 2017, séance de coloriage
16h — Pierre Paulin, lecture
17h — Laurence Cathala, Les Exergues, lecture-projection
18h — Alex Balgiu et Olivier Lebrun, Bibliomania — John Form, récit
19h — Antoine Dufeu & Valentina Traïanova, Le lux est parti en vrille, Katran et Chroniques bretton-woodsiennes, lectures
20h — Carte blanche *DUUU Radio

Dimanche 30 avril
14h — Virginie Yassef, Dépourvus de paupières, les poissons sont tenus en éveil par la lumière, spectacle avec Ferdinand Perez et Ryu Braflan, Anthony Gérard pour le son
15h — Esther Ferrer, Questions avec réponses, performance
16h-18h — Quiproquo, troc d’éditions d’artistes
18h30 — Madeleine Aktypi, fodd, fodder, lancement/lecture
19h — Lancement de la revue Turpentine 5

Du 27 au 30 avril
Franck Leibovici, Lettres de Jérusalem, spam, 2012, lecture improvisée par le public
Arlène Berceliot Courtin, Deux trois choses que je sais d’elle, texte sous pli
Quiproquo #3, exposition des ouvrages participants au troc d’éditions

Session live « Florilège »

Session live à l’occasion de « Florilège, vol. 1 : Sangama », émission sur *DUUU radio avec Virginie Yassef, Angeline Ostinelli, Jérôme Dupeyrat et Nicolas Couturier (réal. Simon Nicaise et Loraine Baud), 29 avril 2017. [+]



« Florilège » est une publication vivante prenant la forme d’une programmation de lectures, performances, projections, propositions dont les formes et les formats ouverts ont en commun d’actualiser, de partager et de transmettre des textes et des publications auprès d’une communauté éphémère. Une proposition de Raffaella della Olga, Jérôme Dupeyrat, Camila Oliveira Fairclough et Angeline Ostinelli.