Des choses communes

« Des choses communes », à propos de Raffaella della Olga, Camila Oliveira Fairclough, Elsa Werth et Mary Ellen Solt, Sans Niveau Ni Mètre, n°56, février-mars 2021, p. 4. [+]

 

Les liens de réciprocité que des pratiques artistiques peuvent avoir en partage sont multiples. Certains sont immédiatement perceptibles, par exemple lorsque des œuvres se caractérisent par un même langage formel. D’autres nécessitent un travail d’interprétation pour être appréhendés, à travers la mise au jour des centres d’intérêts, des questionnements ou des références partagés par les artistes. D’autres encore sont plus souterrains et ont trait à l’économie du travail, aux façons d’œuvrer. À des degrés divers, c’est sur tous ces plans […] que conversent les démarches et les œuvres respectives de Raffaella della Olga (Italie, 1967-), Camila Oliveira Fairclough (Brésil, 1979-) et Elsa Werth (France, 1985-), et qu’elles peuvent entrer en correspondance avec le travail de leur aînée Mary Ellen Solt (USA, 1920-2007), ainsi qu’elles le proposent pour l’exposition qui les réunit au Cabinet du livre d’artiste.