OneDayTV

Programmation vidéo avec Charles Atlas, Dara Birnbaum, Jean-Marc Chapoulie, Chloé Munich & Vincent Lalanne, Antoni Muntadas, Nam June Paik, Martha Rosler, Pierrick Sorin, etc., commissariat : Jérôme Dupeyrat et Julie Martin, Trois‿a, Toulouse, 24 novembre 2018. [+]



Conçue sur le modèle d’une grille télé, « OneDayTV » est une programmation vidéo constituée d’œuvres dont certains paramètres sont empruntés à la télévision, qu’il s’agisse de contenus ou de formats (émissions, JT, séries, clips, etc.).

OneDayTV

Texte et notices d’œuvres écrits avec Julie Martin à l’occasion de l’évènement « OneDayTV » à Trois‿a, Toulouse, novembre 2018. [Lire]



Alors que dans les années 1950-1960 la télévision s’installe confortablement et durablement dans l’espace domestique, les artistes entreprennent son exploration, que ce soit en tant que média, objet technologique, source de représentations ou champ culturel. S’ils ont recours à toutes sortes de médiums et de pratiques, la vidéo — dont la production est devenue accessible au grand public à la fin des années 1960 — constitue l’un des principaux éléments déclencheurs de leur intérêt pour la TV et l’un des moyens privilégiés pour l’analyser.
Ces approches vidéo-artistiques de la télévision sont néanmoins de natures diverses. Certains artistes exploitent les propriétés techniques communes à la TV et à l’art vidéo. D’autres appréhendent le canal médiatique de la télévision comme un nouvel espace public de monstration et de diffusion de leur travail, en insérant selon diverses modalités des œuvres vidéo parmi les programmes diffusés sur les chaînes TV. Enfin, certains artistes se sont aussi employés à créer des œuvres vidéo qui utilisent les formats, les modes d’énonciation et les représentations de la télévision (JT, émissions, séries, etc.), souvent en les retournant contre celle-ci à des fins critiques.

Crystal Maze XII – On a télévisualisé un rêve

« Crystal Maze XII — On a télévisualisé un rêve », une proposition de l’agence du doute (Brice Domingues, Jérôme Dupeyrat et Catherine Guiral) avec Camille Platevoet et Maxime Delavet, pour l’exposition « France Électronique » (commissariat : Jill Gasparina), Le Printemps de Septembre (Palais des arts, isdat), Toulouse, septembre-octobre 2018. [+]



« Envoyez-nous vos rêves, nous les filmerons », tel était à l’origine le principe de l’émission « La Clé des songes », imaginée au début des années 1950, par Chris Marker, Charles Serpinet et Jean Kerchbrion, avec à son montage Alain Resnais. C’est cette même invitation que reprend à son compte l’agence du doute pour son Crystal Maze XII.
Le rêve du jour, c’est celui de Suzy, ou peut-être celui de Suzanne. Les personnages sont Denise Glaser et Jacques Antoine, Gérard Marinelli et le professeur Tournesol. C’est le rêve d’une speakerine ou d’un festaiolo des temps récents, à la mémoire riche d’une vaste culture technique des images et d’un tout aussi vaste imaginaire audiovisuel. Par collage et par condensation — comme souvent dans les rêves — s’y mêlent des génériques, des habillages graphiques et des documents témoins du patrimoine télévisuel. Ils composent un mystère d’images, d’objets et d’imprimés produits non plus à l’heure de l’O.R.T.F., mais à l’ère de la « France Électronique » : des images et des documents rêvés, puis rematérialisés dans une installation qui est aussi l’environnement d’une exposition conçue par Jill Gasparina.